Home » Conseils et infos pratiques

Conseils et infos pratiques


Conseils de préparation

Un mois avant le début de la saison, commencez déjà à vous exercer et à vous remettre en condition ou à prolonger votre entrainement.

  • La pratique d'exercices renforce le système cardio-vasculaire ainsi que les muscles et les tendons.
  • La pratique de certains sports renforce les muscles des jambes, et développe l'endurance ainsi que la capacité cardiorespiratoire.

2 à 3 séances par semaine sont nécessaires.

 

Débuter par des sports qui sollicitent vos muscles inférieurs et votre endurance

  • vélo,
  • VTT,
  • le roller,
  • exercices de musculation,
  • natation,
  • cardiotraining,
  • course ou marche à pied.

La natation : le sport idéal

  • Le sport idéal est la natation
  • Se muscler tout en douceur et d'améliorer son endurance.
  • En profiter pour travailler les battements de pieds sur le dos et sur le ventre.

 

Exercices à faire au quotidien

  • Essayer de marcher en moyenne 30 minutes par jour,
  • Préférez les escaliers aux ascenseurs,
  • Faites quelques exercices d'abdominaux et de fessiers tous les jours.


Entretenir son matériel

c’est le moment de préparer ses skis, pour qu’ils soient fins prêts quand le moment sera venu de chausser ! Quelques règles et conseils à respecter pour commencer l’hiver du bon pied.

Évitez la rouille : Les carres des skis sont réalisées en acier. Elles craignent donc la rouille. Pour éviter ce phénomène, ne laissez pas vos skis humides l'un contre l'autre, tenus par les stop-skis. Utilisez des attache-skis type scratch dotés d'une intercalaire en mousse, qui laisseront un espace entre vos deux skis. Ils ne seront plus en contact et sècheront sans rouiller.

Affûtez vos carres : Afin de conserver une accroche maximum, en particulier sur neige dure, ne négligez pas l'affûtage des carres de vos skis. Ce sont elles qui vous font « tenir » sur la neige. Pour vérifier rapidement l'affûtage de vos carres, passez un ongle dessus : s'il ne se raye pas au contact des carres, il est temps de les affûter. Vous pouvez le faire faire dans un atelier spécialisé ou le faire vous–même (attention aux coupures !)

Fartez vos skis : La semelle de vos skis a tendance à devenir blanche ? Vous avez l'impression de ne plus glisser ? Fartez vos skis ! Pour vous donner les meilleures performances possibles, les semelles de vos skis doivent être nourries. Avec du fart. Il est conseillé de farter vos skis après toute semaine d'utilisation, si possible avec du fart passé à chaud. Vous pouvez choisir de faire farter vos skis dans un atelier spécialisé ou de le faire vous-même.

Rangez correctement vos skis : A la fin de chacune de vos journées de ski, et lorsque vous ne vous en servez pas, ne les laissez pas dans leur housse. Choisissez un endroit sec et rangez vos skis verticalement l'un à côté de l'autre. Il est en effet préférable de ne pas les laisser attachés par les stop-skis.

 

Un bon rangement estival des skis garanti un entretien rapide en début de saison

En réalité, le travail à effectuer sur vos skis en début de saison dépend entièrement du soin avec lequel vous les avez remisé pour l’été. Si vous les avez stockés dans un endroit propre et sec avec une bonne couche de fart pour protéger la semelle, vous n’aurez qu’à les racler, les lustrer avec un chiffon synthétique puis vérifier le réglage des fixations et c’est parti !

Si vous n’avez pas encore adopté les bons réflexes du rangement estival, il faut prévoir un peu plus de temps. 
Vérifiez en premier lieu l’état des carres pour détecter tout signe de rouille (en cas d’un très mauvais stockage, dans une housse par exemple ! ) et contrôler qu’elles soient bien affûtées (quand on passe un ongle dessus, il doit être rayé). Faites dans le cas contraire un affûtage, d’autant qu’en début de saison, la neige est souvent dure.

  

Entretenir soi même ses skis, ce n’est pas si difficile

Si vous n’avez pas l’habitude d’entretenir vos skis, vous pouvez les emmener dans un magasin. Mais si vous êtes un peu bricoleur, sachez que des kits d’affûtage-fartage sont disponibles chez de nombreux shops ou sur le net avec vidéos à l’appui, ce qui rend la tâche plus facile. Entretenir ses skis n’est pas compliqué, mais il faut être précautionneux et suivre les indications données par la vidéo. Avec l’habitude, vous serrez plus à l’aise.

  

Quelques conseils pour le fartage

Nettoyez vos semelles pour éliminer la poussière et les impuretés (avec un défarteur liquide si vous en avez) puis munissez vous d’un fer à farter ou d’un vieux fer à repasser ainsi que d’un pain de fart pour neige froide.

Attention : le fart liquide peut dépanner, mais à terme, il dessèche les skis : préférez toujours un fartage à chaud. 
Faîtes fondre en gouttelettes le pain de fart en le mettant contre la semelle du fer. 
A l'aide du fer, répartissez le fart sur toute la surface de la semelle. C’est l’opération la plus délicate. Il faut passer le fer lentement (de la spatule vers le talon) sans jamais laisser le fer trop longtemps au même endroit, ou pire, complètement immobile sur vos skis ! Cela endommagerait votre semelle et demanderait de grosses réparations. 

Laissez refroidir et durcir ce film de fart uniforme à température ambiante, puis raclez tout le surplus avec un racloir plastique. Puis passez la brosse de la spatule vers le talon et terminez enfin avec un chiffon synthétique pour lustrer. 

Une fois l’opération fartage-affûtage terminée, il faut vérifier le réglage des fixations.
Notez également que si vous avez changé de chaussures de skis, il faut vérifier à nouveau que le réglage leur est adapté : pour une même pointure, la longueur de coque peut varier de façon significative.

  

Vos skis sont prêts ! Rangez les soigneusement et patientez... la neige arrive !

Pour maintenir vos skis en bon état tout au long de l’hiver, ne les laissez jamais dans une housse après une journée de ski, car mouillés, leurs carres rouilleraient, et n’abusez pas du fart liquide. Pensez aussi à les affûter-farter de temps en temps pour qu’ils gardent toutes leurs performances. Bonne saison !

 

Votre journée au ski

Préparation et échauffement, indispensables pour bien skier
Les articulations (genoux et poignets) sont mises à rude épreuve lors de vos sessions de ski. Il est donc important de s'échauffer avant de s'élancer à l'assaut de la poudreuse et aussi penser à protéger les zones les plus exposées.

Bien protéger ses yeux au ski
La neige tombe en montagne pour la plus grande joie des vacanciers ! Tout le monde en profitera au maximum mais attention, il ne faut pas oublier de protéger ses yeux quelque soit le temps !

Bien protéger sa peau et ses lèvres
La neige renvoie les rayons du soleil, il est indispensable d'utiliser des crèmes de protection et des sticks lèvres.

Bien penser à s'hydrater
Même si l'on en ressent pas le besoin il est indispensable de bien s'hydrater.

Faire des pauses
Les accidents ont lieu principalement soit en tout début de journée si l'on ne s'échauffe pas, soit en fin de matinée et après-midi quand la fatigue vous gagne.

Porter un casque et une dorsale
Le casque vous protégera efficacement en cas de collision quel que soit votre niveau et votre pratique de glisse, la dorsale sera un élément de protection à privilégier si vous faites beaucoup de freestyle.

Le mal aigu des montagnes (MAM)
Le mal des montagnes se manifeste quelques heures après l’arrivée en altitude. Les symptômes sont souvent limités à des maux de tête, des nausées, des vomissements, des bourdonnements d’oreilles, des palpitations, des vertiges et une lassitude. Plus on s’élève, plus les risques d’être atteint du mal des montagnes sont importants : environ 20 % des gens en souffrent vers 2 000 mètres. N’importe qui, sportif ou non, peut souffrir du mal des montagnes. Cela dépend de plusieurs facteurs tels que l’état de fatigue ou d’éventuelles carences en fer. Les femmes semblent un peu plus touchées.

Utiliser des vêtements adaptés
La pratique de la glisse en montagne nécessite d'utiliser des vêtements adaptées aux conditions climatiques qui peuvent être rudes et changer très rapidement en altitude. Les débutants devront proscrire l'utilisation de jean ou pantalon de survêtement. Les gants sont indispensables et pour les débutants avoir une paire de gants de secours dans un sac n'est parfois pas superflu une fois que la première paire est trempée.

 

Le refroidissement éolien

Le refroidissement éolien - Ecole de Glisse

 

Il directement lié à la vitesse du vent ou à votre propre vitesse ou aux deux.

Risque de gelure grave en cas d'exposition prolongée: -25°c Plus court si peau froide au départ
Gelure grave possible en moins de 2 minutes : -50°c
Gelure grave possible en 10 minutes à : -35°

Règles de conduite

Sur les pistes

Ces règles sont destinées à vous informer de façon simple et claire sur la conduite à tenir sur les pistes. En les suivant, vous profiterez au maximum de votre séjour à la neige et vous pratiquerez votre sport de glisse préféré dans les meilleures conditions de sécurité pour vous-même et pour les autres.

Nous vous conseillons de vous munir dès votre arrivée à la station d'une assurance vous couvrant pour les risques du ski, qui, comme tous les autres sports, en comporte obligatoirement. Les secours ne sont pas gratuits. Les coûts peuvent être très élevés suivant l'endroit où vous êtes secouru et les moyens mis en oeuvre (personnel, chenillette, hélicoptère médicalisé, etc...). Les tarifs pour les secours pour les pistes balisées sont affichés. Renseignez-vous dès votre arrivée. Des assurances vous sont proposées, bien adaptées aux besoins du ski, avec, si vous le désirez, des formules d'assistance. Adressez-vous aux caisses des remontées mécaniques, aux clubs des sports, aux écoles de ski ou à l'office du tourisme de la station. Tout usager des pistes est responsable pénalement des blessures qu'il inflige involontairement à un autre usager des pistes.

1. Respect d'autrui

Tout skieur et snowboarder doit se comporter de telle manière qu'il ne puisse mettre autrui en danger ou lui porter préjudice.

 

2. Maîtrise de la vitesse et du comportement

Tout skieur et snowboarder doit descendre à vue. Il doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu'aux conditions générales du terrain, de la neige, du temps et à la densité de la circulation sur les pistes.

 

3. Maîtrise de la direction

Le skieur et snowboarder amont, dont la position dominante permet le choix d'une trajectoire, doit prévoir une direction qui assure la sécurité du skieur et snowboarder aval.

 

4. Dépassement

Le dépassement peut s'effectuer, par amont ou par aval, par la droite ou par la gauche, mais toujours de manière assez large pour prévenir les évolutions du skieur et snowboarder dépassé.

 

5. Pénétrer et s'engager sur la piste ainsi que virer vers l'amont

Tout skieur et snowboarder qui pénètre sur une piste de descente, s'engage après un stationnement ou exécute un virage vers l'amont doit s'assurer par un examen de l'amont et de l'aval, qu'il peut le faire sans danger pour lui et pour autrui.

 

6. Stationnement

Tout skieur et snowboarder doit éviter de stationner sans nécessité sur les pistes dans les passages étroits ou sans visibilité. En cas de chute le skieur et snowboarder doit dégager la piste le plus vite possible.

 

7. Montée et descente à pied

Le skieur et snowboarder qui monte ne doit utiliser que le bord de la piste. Il en est de même du skieur et snowboarder qui descend à pied.

 

8. Respect du balisage et de la signalisation

Tout skieur et snowboarder doit respecter le balisage et la signalisation.

 

9. Assistance

En cas d'accident tout skieur et snowboarder doit prêter secours.

 

10. Identification

Tout skieur et snowboarder témoin ou partie responsable ou non d'un accident est tenu de faire connaître son identité.


Sur les remontées mécaniques

Les Télésièges
1. Placez votre sac à dos devant vous ! Vous pourriez rester accroché à l'arrivée.
2. Si vous embarquez mal, laissez partir le siège ! Vous risquez de rester suspendu.
3. Baissez le garde-corps ! Vous risquez la chute.
4. Ne sautez jamais du siège, même à l'arrêt ! C'est toujours plus haut que vous ne le pensez.
5. Si vous n'arrivez pas à débarquer, rester assis ! Laissez vos jambes pousser la tige horizontale d'arrêt automatique.

Les Téléskis
1. Enlevez les dragonnes des poignets ! Vous pourriez rester accroché à la perche.
2. Ne slalomez pas et gardez la perche jusqu'à l'arrivée ! Vous risquez de faire dérailler le câble et de blesser ceux qui montent.
3. Si vous tombez, n'insistez pas ! Lâchez la perche et dégagez rapidement la piste de montée.
4. A l'arrivée, lâchez la perche à l'endroit indiqué ! Si vous dépassez l'arrivée, vous déclencherez l'arrêt automatique.
5. Dégagez rapidement l'arrivée ! Une perche pourrait heurter votre tête.

Les Télécabines
1. Eviter les bousculades dans la file d'attente.
2. En ligne, ne pas balancer la cabine.
3. En cas d'arrêt, attendre les consignes du personnel.